Le club rassemble des informations sur la coutellerie grâce à la participation des passionnés des lames.Si vous voulez nous faire part d'un sujet qui vous tient à coeur, N'hésitez pas à nous écrire.
le club laguiole

Qu'est ce que la butée de lame du couteau Laguiole ?

Comment est née la butée de lame ? Quelle est sa fonction ? Comment est-elle conçue ? Avec le club de la coutellerie d'Actiforge, enrichissez-vous sur le sujet.


Savez-vous que la fabrication d'un couteau Laguiole comporte près de 40 étapes distinctes ? Chacune d'entre elles a sa fonction, son histoire et son importance dans la fabrication, la solidité et la longévité de votre couteau préféré.
Rien n'est laissé au hasard dans l'assemblage de nos couteaux et on aime partager cet amour du travail bien fait, cette tradition ancestrale du travail du métal qui donne après tant d'effort ce joyau qu'est le Laguiole.
Le club rassemble des informations sur la coutellerie grâce à la participation des passionnés des lames.Si vous voulez nous faire part d'un sujet qui vous tient à coeur, n'hésitez pas à nous écrire.

guillochage ressort

Il avait fait chaud ce matin. Les ouvriers se réjouissent de trouver la fraicheur de la salle. La longue table en bois est dressée. Le maitre était là, debout. Il dit le bénédicité et tous s’assoient. Il prend son couteau Laguiole et se tranche une large tranche de pain. Tous commencent à manger. Le Laguiole est là, bien en évidence sur la table.
Le maitre estime que le repas est fini. Il prend son couteau et le ferme d’un coup sec. Clac !
Les ouvriers se lèvent. Ils savent que c’est le signal de la fin du repas. Ils repartent à leurs travaux…
Ces souvenirs sont rapportés par les anciens paysans d’Auvergne.

Le bruit du claquement à la fermeture des couteaux Laguiole est bien connu. Il appartient à son histoire.
Ces couteaux n’avaient pas de butée de lame.
La lame en heurtant trop vite le ressort s’émoussait vite. Il fallait aiguiser le fil de la lame assez souvent.

Pour éviter cela les beaux Laguiole actuels ont un système de fermeture à butée de lame.
Une petite pièce métallique est insérée sur le ressort, au niveau du talon. Le fil de la lame ne heurte plus brutalement le ressort en se fermant. Le bruit du claquement est adoucit mais la lame est mieux protégée.


Un beau couteau laguiole doit également «  ponceter ». Pour le vérifier il suffit d’appuyer légèrement sur la lame fermée. On ressent une légère élasticité qui prouve le bon équilibre de la tension de la lame et du ressort.
En retournant le couteau on voit la lame bien centrée, au milieu des deux platines.