Le club rassemble des informations sur la coutellerie grâce à la participation des passionnés des lames.Si vous voulez nous faire part d'un sujet qui vous tient à coeur, N'hésitez pas à nous écrire.
le club laguiole

Comment entretenir  vos couteaux de poche ?

Aiguisez votre couteau, essuyez la lame après usage et nettoyez les impuretés du système d’articulation du couteau.

1 Affilage du couteau

Il suffit de faire quelques passages en donnant un angle de 20° par rapport à la pierre ou à l'appareil. 
Il est impératif de conserver cet angle pendant l'opération, en n'oubliant pas de travailler la pointe. Réitérez de l'autre coté. Un nombre égal de frottement doit être appliqué de part et d'autre de la lame pour éviter les asymétries.
Pour obtenir un tranchant rasoir il faut effectuer quelques passages sur un cuir.

Comment aiguiser ou affûter votre couteau ?

Si l'affilage reste insuffisant cela indique que la lame est trop usée. 
Il faut reconstruire l'angle du fil en enlevant de la matière. 
C'est une opération délicate qui peut détruire la coupe d'une lame en quelques secondes. 
Cette opération nécessite d'avoir un petit touret muni d'une pierre à aiguiser et d'un certain savoir faire. 
Confier cette opération à un professionnel est plus prudent ! 

2 Entretien de la beauté de la lame

Lame en acier inoxydable : 
Il faut essuyer la lame après usage. 

Lame en acier damas : 
La lame doit être gardée dans une ambiance sèche. 
Il faut éviter de la garder dans un étui de cuir qui retient l'humidité.

Les lames en acier damas au carbone peuvent faire apparaître des taches d'oxydation.
Pour les nettoyer il convient de déposer sur la lame une couche fine de talc. 
Essuyer la poudre avec un papier buvard. 
Enfin étendre uniformément sur la lame une huile organique (éviter absolument une huile minérale) à l'aide d'un nouveau papier buvard.
Le nettoyage avec une pâte à polir  permet de raviver le damas le plus terni. Mais il est à utiliser avec une très grande modération car il est abrasif et enlève une partie de la couche de révélation.

3 Entretien des parties mobiles et des autres parties métalliques du couteau

Le couteau n'aime pas les poussières des poches. 
Périodiquement il faut nettoyer les impuretés du système d'articulation du couteau avec une essence minérale et un jet d'air puissant. 
Ensuite mettre une goutte d'huile dans le système de fermeture.

Toutes les autres parties en métal du couteau - acier, maillechort, laiton - retrouvent leur brillant initial en les frottant à la pâte à polir et un chiffon de coton.

4 Entretien des manches

Pour préserver les manches il faut veiller à leur éviter les importantes différences de chaleur et d'hygrométrie. 
- Les manches en corne, os, ivoire peuvent être nettoyés en les frottant avec du blanc d'Espagne. 
- Les manches en bois précieux sont entretenus en les frottant avec de l'huile de lin pour crosse de fusil vendue chez les armuriers. 
Si le couteau est régulièrement utilisé la sueur de la main, donnant la plus belle patine, est le meilleur produit d'entretien.

Vous pouvez réparer les fissures en fabricant une poussière de bois de la couleur du manche à réparer (même essence de bois ou teindre le bois).
Mélangez la sciure avec de la colle incolore et comblez les vides. 
Laissez sécher et passez à la cire pour donner du brillant.

Si il y a une seule chose à retenir concernant l'entretien de nos couteaux de poche : Ne surtout pas mettre votre couteau au lave vaisselle et le ranger dans un endroit sec.